MONTAGE ET VERNISSAGE, EXPOSITION INCIDENCE DU 13 AU 18 MARS 2018, ART SESSION MTL

INCIDENCE est la première exposition sur la thématique de la "Charte de la terre" il y en aura 3 autres en 2018 en mai, septembre et novembre. On est très heureux de voir que ce sujet très actuel a eu un grand succès et suscite beaucoup d'intérêt de la part du public. Cette thématique a permis de très beaux échanges constructifs et positifs sur l'art et surtout l'art engagé. L'art se retrouve à poser les questions, il déclenche les débats. À tous et chacun de trouver maintenant des réponses et solutions à ces grandes questions qui nous concernent.

Nous avons eu la chance d'avoir une publication sur notre exposition, une écriture très pertinente et sensible de M. Jérôme Delgado dans le journal le Devoir. Nous vous invitons à lire cet article via le lien suivant : article journal le Devoir "Le petit salon des refusés" par Jérôme Delgado. 

Cet article a créé un grand achalandage pendant tout le week-end nous sommes très reconnaissants de ce coup de pouce. On a eu de la belle visite!

On se retrouve le 15 mai 2018 avec l'exposition "TRACE" ne manquez pas la suite...

ET SURTOUT VENEZ SIGNER la CHARTE DE LA TERRE SUR NOTRE SITE WEB artsessionmtl.com. 

PEAU / SKIN (slam silencieux)

Cette peau qui recouvre nos peines

Ce sang qui coule dans nos veines

Et l’amour qui capte la beauté 

de ces corps et âmes appeurés

 

Cette peau nous unit et nous sépare aussi

Dans la lumière ses couleurs se ressemblent

elles se confondent aussi la nuit

différents on est ensembles

 

peuples multiples à travers ces landes

on tremble

on attend le changement

à ce qu’il me semble

 

jeunes et vieillards à la peau nue

toutes textures confondues

ni blanche ni noire

aux riches teintes étendues

 

œuvre d’art qui s’exprime

en milliards de cellules

qui s’assemblent en rimes

à coup de mélanine

 

sous la peau c’est ce coeur qui bat

il rythme tous nos pas

il a le choix

 

Ces êtres qui se complètent  

mangent tous dans une même assiette

mais se tuent aussi à la mitraillette

racisme incessant obsolète

 

Et pourtant dans l’infiniment grand

Cette terre notre repère

nous rend libre et sans tourments

on est trop gourmand

 

on est tous dans le même galère

qu’on le veuille ou non elle s’appelle la terre

jamais elle nous impose de frontières

c’est dans le coeur de l’homme

qu’on retrouve ces œillères

 

Comme un rituel de peau à peau

un tatouage incandescent

humain par défaut

l’amour est est un cadeau

qu’il fasse beau il serait temps!